VOIE D'EAU  Sommaire    Patrimoine   Activités fluviales  Actualités   Administration  Tribune   Services   Boutique    Forum   Annonces   Membres

Les RISQUES écartés des villes et des axes routiers à grande fréquentation

A une vitesse de 12 km/h en rivière, moins de 6km/h en canal, sur une voie libre et un dégagement important, loin des habitations que reste-t-il comme risque pour le transport des matières dangereuses ?
Malgré la faible vitesse, le transport entre Rouen et Melun ne dépasse pas 3 jours et "à la descente" c'est à dire vers la mer 1 jour 1/2.

Pour transporter les 1 650 m3 de gaz-oïl de cet automoteur de 1450 tonnes il faudrait : 55 camions citernes de 42 tonnes chargeant chacun 30m3

Soit mis bout à bout un convois de plus d'un kilomètre de long,
                                     55 fois plus de CV moteurs,
                                          une consommation de gaz-oïl, (que la France importe au prix fort) multipliée
                                               une pollution atmosphérique, sonore, et de circulation, amplifiée
           qui conduit au stress des populations, à la dégradation de notre environnement et de nos villes.

Le Phimarc transport d'hydrocarbure
photo Bernard Kuntz

Le PHIMARC transporte 1650 M3 d'hydrocarbure, comme tous les bateaux de la société MAHIEU il a à son bord les pompes qui lui permettent de charger et décharger en moins de 3 heures. Ses classifications sont aux normes européennes tout comme les certifications de ses capitaines tous spécialistes tout pétrole.
La société exploite 4 bateaux : THIERIC, JULIEN, DIDIER et PHIMARC ;, deux pousseurs :HONORAT et MÉDARD et 5 barges de 650 t ; 900 t ; 1000 t ; 1700 t.

Sommaire §     Sommaire transport   Suite  

Accueil       Sommaire 1    Aide   Table    Tous droits réservés     20/05/03     Ceci est une  Production     PENICHE.COM